[Explications] Le placage « cathédrale » du Gallois Sam Warburton

Cartonrouge

Un des moments importants de la demie-finale contre les Gallois, fut l’exclusion définitive du capitaine Sam Warburton pour son placage sur Vincent Clerc à la 18° minute de jeu.

Cette décision de M. Rolland a été contestée par Warren Gatland, sélectionneur de l’équipe du Pays de Galles, très en colère et qui a parlé de « vol ».

Il y a t-il eu placage cathédrale ?

Le placage « cathédrale » est défini par la règle 10-4-j :

Soulever (lifting) un joueur du sol et le laisser retomber ou le pousser vers le sol alors qu’il a toujours les pieds en l’air et que sa tête et/ou le haut de son corps heurte le sol (plaquage « cathédrale ») est un acte de jeu dangereux.

Il est donc clair que ce placage entre pleinement dans le cadre du jeu dangereux.

Ce placage mérite-t-il un carton rouge?

Warren Gatland s’est étonné lors de la conférence de presse que M.Rolland n’ait pas fait appel à la vidéo avant de prendre sa décision. Sans doute ignore-t-il que le protocole vidéo IRB ne le permet pas. Mais imaginons que ce fût possible, pas sur que la décision ne soit la même. Lors de cette coupe du monde, Fabrice Estebanez a écopé de 3 semaines de suspension pour un placage « moins appuyé » contre les iles Tonga. A chaud, seulement un carton jaune, à froid, ce fut plus sévère…

L’IRB souhaite voir ce geste disparaître et a demandé la plus grande sévérité contre ce type de placage. Alors oui, même si cette exclusion a changé le cours d’une demie-finale de coupe du monde, le carton rouge est une décision logique.

Rappelons enfin que M.Rolland a déjà montré sa sévérité envers un Français, Florian Fritz, lors d’un match de HCup.